Joséphine et l’empire de la mode

Joséphine et l’empire de la mode

MARDI 24 JUIN 2014

Archives nationales

Hôtel Soubise

60 rue des Francs-Bourgeois Paris

 

PROGRAMME

13h30         Accueil

14h00         Corinne Thépaut-Cabasset

historienne de l’art et de la mode (Paris)

L’image de la mode dans la presse : Le « costume parisien » 1800-1815.

 

14h20         Alain Pougetoux

conservateur en chef, domaine national des châteaux de Malmaison     et Bois-Préau

boutiques à la mode sous le Premier empire. Les recueils de gravures.

 

14h45         Céline Meunier

conservateur en chef, Domaine national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

Joséphine : en quête d’une garde-robe.

 

15h10         Fiona Ffoulkes (Université de Southampton)

professeur associé Université des arts de Bournemouth
et université américaine (Paris)

Muse, cliente et amie ? L’importance de la relation de l’impératrice Joséphine avec Leroy, marchand de modes.

 

 15h35         Marguerite Coppens

Chef de département, Musées royaux d’art et d’histoire (Bruxelles)

Les commandes dentellières de la maison impériale.

 

16h00         Carole Damour

archiviste textile, Société Tassinari & Chatel (Paris)

Des palais impériaux au château de la Malmaison : Les choix textiles de Joséphine.

 

16h25         Discussion

 17h                  Visite de l’exposition des textiles

 

INTERVENANTS

Marguerite Coppens est chef de département aux Musées Royaux d’art et d’histoire de Bruxelles. Elle est spécialisée dans l’histoire du costume et de la dentelle, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Elle est présidente de l’AFET (Association française d’Etude du Textile).

 Carole Damour est une professionnelle du textile et de la décoration, travaillant pour la société Lelièvre depuis 1996. Archiviste textile, elle travaille avec passion pour la manufacture Tassinari & Chatel depuis 2008, et se charge de la promotion de l’histoire de la manufacture et de ses prestigieuses soieries. Elle a contribué à l’ouvrage de Jean-Pierre Plachon « Tassinari & Chatel – La soie au fil du temps » (Monelle Hayot, 2011), et organise régulièrement à Paris des présentations des collections patrimoniales de la société Tassinari & Chatel.

Fiona Ffoulkes est historienne de la mode. Professeur associé à l’Université Américaine de Paris, et à l’Université des Arts de Bournemouth, elle enseigne l’histoire du design, du costume et du textile, et prépare une thèse sur « L’Evolution du rôle de la marchande de mode à Paris de 1795 à 1855 » à l’université de Southampton. Elle est l’auteur de « How to read Fashion » (Herbert Press, 2010), et co auteur de « Consumers and Luxury : consumer culture in Europe 1650-1850 » (Manchester University Press, 1999).

Céline Meunier est conservateur en chef du patrimoine au domaine national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, spécialiste en charge des collections textiles, et commissaire de l’exposition Joséphine au musée du Luxembourg à Paris (2014.

Alain Pougetoux est conservateur en chef du patrimoine au domaine national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, spécialiste en charge des collections de peinture, et commissaire de l’exposition Joséphine, au musée du Luxembourg à Paris (2014).

Corinne Thépaut-Cabasset est historienne de l’art, diplômée de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes en Sciences historiques et philologiques, et de l’Université de Paris-Sorbonne. Chercheur associé au château de Versailles, Post-doctoral research fellow au Victoria and Albert Museum à Londres, galerie Europe 1600-1800 projet de recherche européen HERA (2010-2013) Fashioning the early modern: Creativity and Innovation in Europe 1500-1800. Elle est l’auteur de « L’Esprit des Modes au grand Siècle » (CTHS, 2010) et de plusieurs essais sur la mode et le luxe.

 

Marie-Joseph-Rose de Tascher de la Pagerie, impératrice des Français sous le nom de Joséphine, est née aux Trois-Ilets en Martinique le 23 juin 1763, et décédée au château de Malmaison le 29 mai 1814.

L’année 2014 célèbre Joséphine au titre des commémorations nationales. Deux grandes expositions lui sont consacrées, Joséphine au musée du Luxembourg à Paris, et Joséphine, la passion des fleurs et des oiseaux au musée national du château de Malmaison.

L’inventaire fait après le décès de Joséphine comprend celui d’une importante garde-robe, dont le château de Malmaison conserve quelques témoignages.

C’est à propos des choix textiles, du goût et du style de Joséphine que s’articule la conférence « Joséphine et l’Empire de la mode », initiée par l’association ART & LUXE.

Contact : art-luxe@live.fr

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *